Le modèle alimentaire français

Lundi, 1 June, 2015

Il repose principalement sur trois critères : l'importance du goût, des pratiques sociales de convivialité et des règles conditionnant la prise alimentaire.

D’après les travaux de recherche menés par le Crédoc en 2011 (1), le modèle alimentaire Français est d’abord déterminé par les savoir-faire culinaires et les manières de passer à table. « Plus que la nourriture elle-même, ce sont donc les manières de préparer, de présenter et de consommer la nourriture (les occasions, la durée, les horaires) qui déterminent de façon décisive le modèle français ». Aujourd'hui, les tendances fortes de ce modèle français peuvent se résumer en six points :

  1. Une grande importance accordée au goût des aliments ;
  2. Une diversité alimentaire importante ;
  3. Trois repas principaux par jour, pris à plusieurs et autour d’une table, à des heures relativement fixes et communes à tous. La synchronisation des prises alimentaires est très stable, et les courbes horaires des repas sont très concentrées.
    Cette synchronisation est le fruit de l’association entre la nourriture et la convivialité : le fait de manger à plusieurs nécessite que l’on s’accorde sur le moment, le lieu, ainsi que sur un minimum de convenances favorisant la sociabilité et le maintien de la convivialité aux repas.
  4. Un temps de préparation et une durée des repas relativement élevée (plus que dans d'autres pays européens);
  5. Un repas structuré par au moins 3 composantes pris dans l'ordre ;
  6. Une intervention de savoir-faire transmis par l'expérience.

L’équilibre de ce modèle alimentaire Français expliquerait pour partie qu'en France, seulement 15% des adultes ont des problèmes d'obésité contre plus de 30% aux Etats-Unis. Gage de bonne santé et de sociabilité, le modèle alimentaire français est un bien collectif qu’il faut transmettre aux générations futures (2).

(1) Crédoc 2011, Cahiers de recherche n°283, « Comparaison des modèles alimentaires Français et Etats-Uniens, par Thierry Mathe, Aurée Francou, Justine Colin et Pascale Hebel
(2) Programme National pour l’Alimentation (PNA), Février 2011